Conseils, astuces pour un interrail réussi

Interrail, c’est quoi ?

 

Un pass valable dans la plupart des pays européens, pour faire le tour de l’Europe en train. Il existe différentes formules : 15 jours, 3 semaines ou 1 mois.

On peut le retirer dans les grandes gares parisiennes ou commander sur le site et se le faire envoyer. Si vous choisissez de vous le faire envoyer, il faut impérativement que quelqu’un soit présent pour le réceptionner.

Notes

Il n’est pas valable dans votre pays d’origine mais vous donne droit à des réductions.

Bilan de notre interrail

 

-          15 jours de pass interrail continu (307€) du 16 juillet au 30 juillet.

-          Trajet : Genève (Zurich) – Vienne- Budapest – Belgrade – Bar (Podgorica) – Dubrovnik – Split – Réserve de Plivitce – Zagreb (Munich) – France

-          Dépenses estimées hors pass : 590-600€.

-          Type d’hébergement : 4 auberges-hôtels,  2 appartements et 3 trains de nuit.

-          3 vrais restos, 2 grignotages au bar. Le reste courses dans les supermarchés.

-          1 seul train avec + de 15 mns de retard (Zagreb-Munich 2h de retard).

-          Trajet le plus long : 12h Belgrade-Bar. Et oui, les pays équipés en TGV ne sont pas légion.

-          A refaire ? Sans hésitation !

Le voyage interrail

Vienne : très jolie ville.

Budapest : ville très belle et animée mais les locaux sont froids.

Belgrade : monte en puissance petit à petit, marquée par les séquelles mais très vivante et pleine de surprises. Ville bon marché.

Monténégro : tourisme balnéaire se développe à la vitesse grand V. Bon marché.

Croatie : Devient de plus en plus cher et envahie par les français. Des paysages et des plages magnifiques.

 

La Croatie : bon plan en interrail ?

 

 

Conseils, astuces pour un interrail réussi dans Voyage 1375690220-copie-cro

© Tous droits réservés

 

Pendant les différents trajets en Croatie de notre voyage :

Bar (Podgorica) – Dubrovnik – Split – Réserve de Plivitce – Zagreb (Munich)

Il n’y a que Zagreb-Munich que nous avons pu faire en train. Pour le reste, nous étions obligés de prendre le bus entre 100 et 150 kunas le trajet. Sachez que vous pouvez aussi avoir un supplément de 10 kunas pour mettre vos bagages en soute.

Au niveau transports, non, ce n’est clairement le bon plan.

Mais au niveau de l’intérêt touristique ? oui ça vaut vraiment, vraiment le coup (et le coût). Par contre, la destination est très prisée des français.

Le système de réservation interrail

 

Le reflexe impératif, c’est qu’une fois arrivés, courrez au guichet pour  réserver votre (et même plusieurs si vous pouvez) prochain trajet. Cela peut  vous éviter bon nombre de galères et vous laisser du temps pour rebondir.

On paye une réservation seulement pour les trains de nuit ou internationaux. Si vous voyagez à l’intérieur d’un même pays, ne passez pas par la case guichet, rendez-vous directement au train.

Il existe un contingent limité de places spéciales interrail par pays.  Vous ne pouvez une place interrail que si le pays dans lequel vous êtes à une connexion directe avec le pays désiré.

Ex : vous êtes en France, vous voulez réserver votre Zurich-Vienne, c’est possible puisqu’il existe une ligne directe entre la Suisse et Vienne.

A contrario, si vous êtes à Vienne et que vous voulez réserver votre Belgrade-Bar, vous ne pouvez pas comme Vienne n’a pas de connexion directe avec Belgrade, vous devrez attendre d’être à Budapest qui elle, a une connexion directe avec Belgrade.

Pays connectés directement au niveau ferroviaire avec la France : Grande Bretagne, Espagne, Italie, Suisse, Luxembourg, Allemagne, Pays-Bas, Belgique.

Notes 

Vous ne pouvez pas faire commencer votre pass interrail par un trajet de nuit.

Si vous allez dans un pays comme la Serbie ou le Monténégro, pas de panique si le contrôleur vous prend votre pass interrail lors du contrôle, il vous le rendra gentiment quelques minutes avant l’arrivée.

En Serbie ou Monténégro, on peut tranquillement se griller une cigarette dans le passage entre les compartiments du wagon ou le contrôleur essaye de vous vendre une bière.

Même si vous avez un pass illimité, prenez l’habitude de noter vos trajets, cela vous évitera de vous faire rappeler à l’ordre.

1375689668-copie-panneau autriche dans Voyage

© Tous droits réservés

 

Changer la monnaie en voyage interrail

Force est de constater que nous nous sommes bien accoutumés au quotidien, à l’euro. Mais en dehors de notre zone, comme dans les années 90, il faut gentiment se rendre au bureau de change. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

Concernant le change, nous avions adopté la politique du « mieux vaut passer pas assez que trop », nous changions au fur et à mesure pour éviter de nous retrouver avec trop de devises sur les bras et à la fin de notre séjour, nous sommes quasiment parti sans devise sur nous.

N’hésitez pas à vous regrouper quand vous changez pour supporter à plusieurs le poids de la commission.

 

-          Voulez-vous changer dans une grande monnaie internationale : Livre britannique ou le dollar américain ?

OUI

Ces monnaies sont très utilisées et subissent la pression des marchés financiers, la somme changée peut s’améliorer ou se détériorer en votre faveur sur 3-4 mois. Suivre de près ou de loin le cours de la monnaie peut être une bonne chose.

En outre, ces monnaies sont relativement faciles à  trouver sur le territoire français (poste, votre banque). Sachez que si vous passez par votre banque, vous devez les commandez minimum 3 semaines avant votre départ pour être sûr.

NON

Je vous conseille de ne changer qu’une fois sur place et non avant votre départ.

En général, les gares sont équipées de bureau de change dont les commissions restent très raisonnables.

Ces monnaies sont stables par rapport à l’euro. Il est très peu probable que vous retrouviez embêtés là-bas.

Nous avons eu le cas avec le forint en Hongrie : un de nous avait changé en France. Nous avons changé la même somme que lui et nous avons plus de forints que lui étant donné que nous n’avons pas du payé dans la commission tous les frais d’acheminement de la monnaie vers un pays tiers.

Notes

Alors qu’il n’est pas dans l’UE, le Monténégro n’utilise que l’euro comme monnaie. Vous pourrez donc retirer des euros au distributeur.

 

Autres questions pratiques sur Interrail

1375689921-copie-sac conseils interrail

© Tous droits réservés

Sac de couchage ou pas sac de couchage ? Dans les appartements ou les auberges, il y a en général des draps propres, 1 oreiller (pas forcément de taie) voire une couverture.  A vous de voir.

Banane ou pas banane ? Hormis pour les randonnées sportives ou baignades, je vous la conseille pour l’argent et les pièces d’identité.

Passeport ou pas passeport ? Dans les différents pays visités, la carte d’identité a largement suffi mais vous pouvez prendre votre passeport juste pour le charme de voir les tampons des pays hors UE.

 

 



Quand l’actualité me tape sur les nerfs

Des manifestations pas très gaies

J’ai du mal à comprendre pourquoi le projet de loi sur le mariage gay crée autant la polémique et les propos scandaleux de certaines personnes sur l’homosexualité. Je me doutais bien qu’il y aurait une opposition mais pas à des déclarations aussi avilissantes.

Image de prévisualisation YouTube

Les amalgames pédolophie-inceste-polygamie avec homosexualité tenus par des civils ou des hauts dignitaires sont très choquantes et je ne vois pas comment on peut arriver à de tels conclusions. Un tel manque d’ouverture d’esprit et de tolérance est pour moi, ahurissant à notre époque. Et on ne peut pas dire qu’en plus, l’homosexualité est récente ! Pour moi, l’orientation sexuelle appartient à l’identité d’un individu, elle est d’une manière et c’est indiscutable ; au même titre qu’on aura beau cuisiné certains aliments comme on veux, on arrivera toujours pas à les apprécier. Nombreux sont les exemples  d’homosexualité(glorieux ou moins) tout au long des siècles.

Que ce soit pour le mariage ou l’adoption, je pense que chacun doit avoir la possibilité de choisir sa vie et je ne vois pas pourquoi l’orientation sexuelle devrait contraindre ou non ce choix. Qu’il veuille ou pas n’est pas le problème mais je trouve juste de pouvoir choisir. Je ne vois absolument pas la différence pour ces 2 sujets entre un couple hétéro et un homo. Pour moi, ce sont des témoignages d’amour et je ne vois pas en quoi c’est condamnable ou mal ! Je reste persuadée qu’un enfant ne peut pas être malheureux si ses 2 parents l’aiment.

Quand on voit le comportement inqualifiable de certains manifestants anti-mariage gay qui passent à tabac des féministes, ce ne sont pas des actes qui jouent en leur faveur :

Image de prévisualisation YouTube

La chienlit à l’UMP

S’il y a bien deux hommes qui devraient faire l’amour et pas la guerre (même si à l’UMP, tout le monde n’est pas pour), c’est bien Copé et Fillon !

L’UMP : premier parti de France avec  plus de 320 000 adhérents, nous offre un spectacle ridicule au possible. On assiste une énième fois (et hélas sans doute pas la dernière) à un combat d’égos sous fond de soupçons de triches électorales dans quelques antennes régionales. Les deux premiers jours, on a eu le droit (et on s’en serait bien passé !) à un spectacle affligeant avec la déferlante de « C’est moi qui ait gagné » niveau grande section de maternelle de chaque camp. A croire que l’ UMP n’est pas fait pour les désignations démocratiques.

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter comme Juppé vient juste de jeter l’éponge pour trouver un consensus. Même au PS ou chez les Verts pourtant pas des modèles d’unité ces 20 dernières années, ne nous ont pas offert un tel sketch. Un certain Nicolas S. doit bien se frotter les mains…

Qu’on siffle vite la récré, s’il vous plaît et qu’un vrai vainqueur soit désigné ! Au moins, on apprécie le silence  du PS et des Verts, enfin une preuve d’intelligence de leur part. Mon article « Politique-tainment » n’est pas prêt d’être modifié avec de telles pitreries.

Encore une fois très bien vu de la part du Petit Journal :

Image de prévisualisation YouTube

 

 



Un samedi expo

Quand les expos traitent de sujets vraiment glamour, pourquoi s’en priver ? Petit détour à « Paris vu par Hollywood » et « La petite veste noire ».

Paris vu par Hollywood à la Mairie de Paris : Paris pavane devant nous et nous montre comment elle fascine depuis ses débuts le cinéma le plus prestigieux du monde : le cinéma américain ; jusqu’à en devenir la ville étrangère la plus représentée dans ce dernier !

Un samedi expo  dans Culture 322336images

Credits photos à franceinfo.fr et Mairie de Paris

Aux prémices, Hollywood choisit certaines grandes œuvres  de la littérature mettent en scène la ville : d’Artagnan, le bossu de Notre-Dame, la Révolution française : les valeurs de courage et de défense de la liberté séduisent le cinéma de ce pays neuf qui construit peu à peu son histoire.

Quelques années plus tard, les américains préfèrent mettre l’accent sur Paris et ses plaisirs : décadent, libertin, bon vivant et bien sûr le cancan. La parisienne est libérée et partagée entre plusieurs hommes.

C’est alors à ce moment que les producteurs laissent tomber massivement les décors en carton pour venir sur place et découvrir les autochtones.

De l’après-guerre jusqu’ à aujourd’hui, Paris alterne entre les intrigues et les histoires d’amour. Un petit retour est fait sur l’actrice européenne la plus américaine qui soit : la délicieuse Audrey Hepburn. Dessins animés, 007, Da Vinci code, la ville prend de multiples visages et se laisse modeler à la guise de l’imaginaire hollywoodien.

On s’amuse de voir le Paris fantasmé par les américains, au fil de la centaine de films dont Paris est la vedette. Une exposition amusante et instructive. Plusieurs supports : affiches, croquis de scène, extraits de films, tout cela est bien ficelé. Sur l’écran géant, la rétrospective globale permet de bien se rendre compte des évolutions.

On peut juste regretter que la période récente ne soit pas développée autant que les autres. Peut-être qu’évoquer les séries américaines aurait été intéressant. Mais, malgré tout, une exposition très intéressante et gratuite (on aurait tort de se priver !).

494545tlchargement chanel dans Expo, Musée

« La petite veste noire de Chanel » au Grand Palais : Un coup de publicité juste magnifique qui revêt la forme d’une exposition, on a le sens du marketing chez Chanel. Principe : réunir la crème de la planète people  pour que chacun se réapproprie et interprète à sa manière le port de la pièce mythique de la maison parisienne sous l’objectif de Karl Lagerfeld et la direction de Karine Roitfeld.

On est absolument conquis par la beauté des clichés tous différents les uns et des autres. Lagerfeld n’est pas qu’un créateur de mode mais aussi un photographe surdoué qui sait mettre en valeur l’essence de leurs invités.

De surcroît, et  comme si on n’était pas assez convaincus, un poster d’une photographie était gracieusement offert par personne (grand seigneur !). Pas de doute, ils sont forts chez Chanel.

Mes 4 préférées : Clemence Poesy, Gerogia May Jagger, Joan Smalls et Elisa Sednaoui.

771435images3 culture

Credits photo à Chanel

177338images1 Expositions
Credits photo à Chanel 
876652images2 grand palais

Credits photo à Chanel

406765georgiamajaggerrockenchanel mairie de paris

Credits photo à Chanel

 

 

 



La politique-tainment

Qu’est ce politique-tainment ?

Quand j’entends certains hommes ou femmes politiques parler, j’ai envie de passer ma télé par la fenêtre tellement je ne peux plus supporter leur envie de placer une phrase choc ou une polémique à 2 sous toutes les 2 minutes pour amuser la galerie comme des courtisans avec leurs traits d’esprit  sous l’ancien Régime (sauf qu’aujourd’hui, ces politiciens ont plus le niveau d’Eve Angeli que de Talleyrand).  C’est pour moi, la « politique-tainment » (j’imagine que le mot existe déjà) : contraction vous l’aurez compris de « politique » et « entertainment » par la volonté de faire le spectacle et de se détourner des vrais débats de fonds.

Mais il ne faut pas que blâmer les hommes politiques, le peuple lui-même et les media aliment aussi le phénomène. (Plutôt que de balancer ma TV par la fenêtre, j’ai préféré en discuter avec vous).

Les acteurs de la politique-tainment

Chers partis politiques, pourquoi faites-vous monter en grade, des membres notoirement incompétents qui dès qu’ils sont dans une émission, aboient un discours savamment appris et ne répondent pas aux questions de fond ? Pourquoi donner des responsabilités à ces gens opportunistes et carriéristes qui ne sont là que pour le « Dieu Projecteur » et pas pour l’intérêt commun ?

Par exemple, pourquoi avoir présenté comme vice-présidente du candidat McCain en 2008 , Sarah Palin  alors qu’elle pense que l’Afrique est un pays ? Vous imaginez si elle avait co-dirigé la puissance américaine ?

Image de prévisualisation YouTube

Mauvaise qualité de la vidéo mais plutôt bien vu.

Ensuite ,j’ai l’impression que  l’amour du peuple est tellement crucial pour la créature politique  qu’il ne veut pas endosser par narcissisme ou par névrose, l’impopularité de certaines réformes pourtant nécessaires pour son pays. Mais c’est criminelle comme conduite ! C’est comme si un médecin savait que vous avez un début de cancer et qu’il préférait ne pas vous le dire parce qu’il ne veut pas que vous le détestiez, que de vous proposer une chimio certes austère mais qui pourrait vous guérir.

Image de prévisualisation YouTube

Pour moi, il y a très peu d’hommes politiques capables de prendre ces responsabilités si cela implique un hypothétique fin de leur vie politique et de rendre leur lettre de noblesse à cet art, décidément bien mal mené par la vilenie de la politique spectacle.

Le peuple

Je vais finir par croire que le peuple aime qu’on lui mente, qu’on lui raconte des jolies histoires où il vit dans un monde parfait à voir comme il sanctionne par son vote, les quelques hommes politiques qui osent dire les choses qui fâchent.

Pourquoi prend-il aussi son chef de l’Etat pour un dieu omnipotent ? Quand une multinationale annonce un plan de licenciement, pourquoi les employés se retournent-ils vers l’Etat en exigeant qu’il vole à son secours ? Du réalisme, bon sang ! Je comprends que dans la détresse et la souffrance, on veuille se tourner vers quelqu’un sur qui on peut faire peser son vote mais en général, l’Etat ne peut pas absolument rien faire, il est aussi impuissant que vous même si vous ne voulez pas le voir !

Un autre chose que je n’ai jamais compris, ce sont les critiques envers les énarques. Pourquoi s’offusque-t’on que nous soyons commandés par des énarques ? Peut-être que leur formation est perfectible (j’avoue humblement ne pas savoir), mais en quoi est-ce un problème ? Ce sont les meilleurs, ils ont étudié le fonctionnement et les rouages de l’Etat ! Pour moi, c’est comme si on râlait d’être opéré par un chirurgien et non par un boucher.

Concernant les élections présidentielles, on le sait, c’est avéré et prouvé : il y a un fossé voire un gouffre entre ce que le candidat promet et ce que le président en exercice fait  Manque de courage ? Paresse ? Sur le plan économique, pas nécessairement. Les candidats n’ont pas conscience de la situation d’un état dans sa globalité et une fois en place, ils réalisent que certaines mesures ne sont absolument pas viables.

Fort de ce constat, ne serait-il pas intéressant que pour faire leurs choix, on prenne des journalistes sérieux ou des citoyens et qu’on fasse passer un entretien de recrutement ? On donnerait un audit complet des différentes organismes de l’Etat et le candidat de chaque partie argumenterait dans une émission pourquoi LUI, il a l’étoffe d’un chef de l’état de par sa personnalité, ses réalisations, son expérience et en quoi il aurait les bonnes mesures pour le pays.

 

Les media 

Pourquoi continuent-ils d’inviter les performers de la politique spectacle dans leurs émissions et laisser faire leur cirque alors que le débat sera stérile ?  Dit comme ça, ça peut paraître un peu dictatorial mais pourquoi nous infliger ça ? L’audience, il n’y a vraiment que cela pour vous motiver ?

Certains journalistes peuvent-ils arrêter d’être complaisants et de ne jamais poser une question qui fâche et qu’on assiste à une mascarade ? C’est affligeant car c’est plus dans ces moments que je me dis que la parole de la presse n’est pas libre.

Pouvez-vous arrêter de nous commenter les histoires adultérines ou de jalousie conjugale de nos hommes politiques ? Valérie T. n’aime pas Segolène R. et lui balance un pique sur un réseau social ? On s’en fiche, qu’elle fasse ce qu’elle veut, ça ne fait absolument pas évoluer le débat.

 

Image de prévisualisation YouTube

Malgré tout, il y a encore des personnes qui nous font espérer qu’une politique noble est encore possible. Des hommes politiques courageux qui ne l’ouvrent à tort et à travers, merci au canard enchaîné de sortir des affaires bien embarrassantes, au Petit Journal de Yann Barthès de nous montrer les défaillances des plans de com’, merci aux vrais journalistes comme Jean-Michel Apatie ou Anne-Sophie Lapix par exemple pour poser les vraies questions qui font mal.

 

 

Très, très bon tumblr : jeanfrancoiscope.tumblr.com

 

 



J’aime attendre : toutes les astuces gain de temps

J'aime attendre : toutes les astuces gain de temps dans Société

Appeler un service client ou aller voir l’administration : à chaque fois, quelle joie ! Ce fichu papier qu’on oublie toujours, il y a une file d’attente à chaque fois comparable à celle pour acheter un billet de concert des Stones à Bercy (d’accord, j’exagère un tantinet mais c’est presque ça). A croire qu’une carte grise rassemble autant les foules que Mike Jagger.

Mais fini ce genre de souci, grâce à J’aime attendre où je suis actuellement en stage : principe : pour tous les gens qui aiment perdre leur temps en file d’attendre, afficher les tableaux d’affluence et les infos pratiques pour savoir quand se rendre à une expo, un musée, la CAF, le service client Orange etc. pour attendre le moins possible.

 affluence dans Société

Le concept a été décliné en guides (Expositions parisiennes, fêtes de fin d’années, parcs de loisir), et le petit dernier « Paris sans attendre » que j’ai élaboré à l’exception du graphisme et de la mise en page. Au menu, des petits articles sur tous les incontournables pour découvrir ou redécouvrir plus Paris et attendre moins. (Je vous mettrai le lien une fois qu’il sera en ligne).   

capture-d’ecran-2012-11-20-a-15.59.09 athènes

Credits photo à jaimeattendre.com

En plus des activités commerciales, remplissage de la base de données et de relations avec la communauté, je rédige avec un grand enthousiasme des articles que ce soit pour le guide ou le magazine sur différents thèmes (tourisme, démarches administratives etc.). 

J’aime Attendre c’est aussi un magazine créé pour vous simplifier la vie avec plein d’astuces ou encore pour vous accompagner dans vos démarches administratives. Voilà les sujets auxquels je me suis intéressée pour vous : 

Pour les mamans : la carte familiale de priorité  , le livre gain de temps

Pour tout le monde : réserver son billet de train en un rien de temps, les petits secrets du timbre fiscal , toutes les infos pour des photos d’identité au bon format,partir en vacances au ski dans les meilleurs conditions, les conseils pour faire ses courses en ligne ou en magasinporter plainte en ligne.

A venir une série d’articles sur lesquels je travaille activement : J’aime Attendre en voyage : tous les meilleurs conseils pour les incontournables de Londres, Rome, Barcelone, Madrid, Berlin , NYC, Athènes. (Je vous mettrai le lien une fois qu’ils seront en ligne)

 

 

 

 



Sartre vaut bien un article

Un jour, en terminale, j’ai eu une subite envie d’en savoir plus sur Sartre. Et en lisant des quatrièmes de couvertures, quelque chose m’a intrigué et il fallait absolument que je lise 2,3 livres de lui.

Sartre vaut bien un article dans Au fil des pages

from reflecritiques.com

Pas envie de lire ses livres philosophiques ; ce qui m’embête avec la philo, c’est que l’ancienne préparationnaire en moi revoit La critique de la faculté de juger de Kant ou La poétique d’Aristote où il ne vaut mieux pas rêvasser car sinon, impossible de raccrocher et mieux vaut bien analyser tout le texte si on veut bien le comprendre.  Surtout quand on sait qu’à sa deuxième tentative, Sartre a été reçu premier à l’agreg’ de philo, il ne doit pas dire que des bêtises.

Bref, on se reporte pour la détente sur la fiction. J’ai donc acheté ses 2,3 pièces de théâtre les plus connues et là, la révélation ! Ces mots m’ont touché, quelqu’un avait mis des mots sur des émotions que je ressentais et que je ne savais pas exprimer. Ses personnages sont toujours torturés, passionnés. Ils essayent de fuir leurs responsabilités mais sont toujours rattrapés. Il y a entre eux une vraie tension, une violence latente. Chacun s’observe et se retient.

Toutes ses pièces de théâtre y sont passées et Le mur. Pour moi, les meilleurs sont indiscutablement : Les mouches, Morts sans sépultures, La put*** respectueuse, Le mur et Huis Clos. Mais quelle tristesse ! Je pensais avoir tout lu …

Jusqu’à récemment où là, miracle : 3 livres dont je n’avais JAMAIS entendu parler (et pourtant c’est pas faute d’avoir cherché !). Et j’ai ressenti ce que probablement un archéologue ressent en découvrant des objets anciens : UNE JOIE EXTREME. L’engrenage, Nekrassov et les jeux sont faits.

9782070394821 refus nobel dans Au fil des pages

From mollat.fr

Les jeux sont faits : une bourgeoise et un ouvrier tombent amoureux au paradis sous une régence (comprendre l’occupation). On leur laisse une chance de repartir s’aimer sur terre et si en 24h, ils ne se font pas absolument confiance, retour au paradis. Une histoire tragique tout en délicatesse sans tomber dans le cliché à l’eau de rose : les paroles sont justes et les personnages tellement crédibles. Ce n’est pas vraiment une pièce de théâtre mais 90% du texte sont des dialogues.

Pour le plaisir, une interview de lui trouvée sur youtube où entre autres, il explique pourquoi il a refusé le prix Nobel de Littérature.  Je suis sidérée devant la clarté et l’intelligence de ses propos :

Image de prévisualisation YouTube

(Oui je sais, je suis totalement une groupie, mais Sartre c’est toujours mieux que BHL :) ).

 



Milan l’insouspçonnée

Quand on dit Milan, à quoi pensez-vous ? Mode, bling bling, économie, football.

Mais pas forcément à la culture, à la beauté que vous associerez plus à Florence, Bologne, Rome.
Pourtant, Milan est pleine de surprises. Il est tout à fait possible de très bien y manger pour pas cher.

Les musées ne manquent pas : Pinacothèque de Breba, , Bibliothèque Ambrosiana, musée Poldi Pezzoli, musée des sciences et technologiques, musée d’archéologie  de la ville, etc. Chacun pourra trouver un (ou plusieurs c’est plus probable) à son goût. On découvre des œuvres de l’art lombard de la Renaissance méconnu mais avec des petits chefs-d’œuvre.

Milano andiamo
Album : Milano andiamo
Photos de Milan
11 images
Voir l'album
(Mes qualités de photographes sont totalement contestables, c’est juste pour donner une idée) :)

La ville regorge de merveilles : les galeries Vittorio Emanuele II et le passage obligé par la dalle du taureau (sauter sur sa virilité porte bonheur paraît-il, en tout cas, c’est sûr que cela donne l’air bête). On est ébloui par le théâtre de la Scala qui nous fait penser à la Castafiore de Tintin. On découvre de très belles petites places encore préservées du temps comme la place des marchands. Et bien sur, la cathédrale de Milan qu’on a du mal à louper mais tellement atypique et grandiose. Même la gare nous surprend par sa beauté.Le castelo Sforzesco en impose et ses salles ont des plafonds absolument possibles et est incontournable.

Petit détour en train à la petite ville universitaire de Pavie avec son centre-ville historique, son très beau château et sa statue de César à côté de la mairie.
Bilan : une ville bluffante par son raffinement et sa beauté. Elle n’est pas que bling et argent. Elle est vivante, complexe, multiple. Elle vaut vraiment un voyage pour la découvrir.



C’est le Petit Tou, c’est le Petit Tou, c’est le Petit Tou

Je sais cela fait un bail qu’il est sorti mais prise de nostalgie, je me suis rendue compte que je n’avais même pas écrit un seul article sur le Petit Tou.

C'est le Petit Tou, c'est le Petit Tou, c'est le Petit Tou dans Société

Le Petit Tou : city-guide gratuit de la ville de Toulouse qui donne tous les bons plans (culture, sorties, shopping, resto, bars, nuit). Pour cette 4ème édition, nous avons gardé Moon pour le graphisme. 75 000 exemplaires ont été édités cette année pour sa 4ème édition (l’an dernier, on était à 50 000 exemplaires).

 meilleur city-guide dans Société

Les partenaires ont été ravis de son nouveau thème : espace rétro. Le jour du lancement : le 5 mai 2012 : 22 000 exemplaires ont été distribués à des toulousains toujours plus qu’enthousiastes de le recevoir.

En mai, nous, la version 2012-13 a été élue meilleur city-guide de France à l’évènement organisé par PubliCity où le jury se composait d’un graphiste, un commercial, un imprimeur, deux personnes dans l’évènementiel. Que d’émotion et quelle fierté quand on voit tout le chemin parcouru.

 petit tou

Longue vie au petit tou ! www.lepetittou.com , vous pouvez aussi le retrouver sur les réseaux sociaux !

 

 

 



« La vérité [c'était bien]« 

J’ai toujours eu de l’intérêt pour la culture juive. Voulant dépasser l’image certes sympathique mais un peu cliché de films populaires comme « La vérité si je mens » ou « le grand pardon », j’ai décidé de faire un saut au Musée d’art et d’histoire du judaïsme (Paris 4ème).

Assez méconnu par rapport aux autres grands parisiens, il s’intéresse à une culture qu’à mon avis (quand on est goy) est assez méconnue et il mérite un petit détour pour en savoir plus.

Au programme : évolution de la situation de l’Antiquité à la IIè guerre mondiale, des juifs dans le monde, fêtes et rites, vêtements traditionnels, objets rituels, construction de l’état d’Israël : il revient sur les temps forts et les traditions de la communauté. Et honnêtement, il a de quoi y passer un petit moment !

On ressort en ayant appris plein de choses même si mon seul petit regret c’est de ne pas avoir eu un support pour écouter de la musique traditionnelle ashkénaze et séfarade.

Profitez-en l’affluence y est modérée en plus ! Que demande le peuple ?



L’expérience Rocky Horror Show

Pour une très bonne sortie, des rires et d’amusement entre amis, je vous conseille une séance de Rocky Horror Show à la sauce Studio Galande (Paris 6è). Prix : 9€ + 1€ de réservation sur internet mais franchement ça les vaut ! 

L'expérience Rocky Horror Show dans Spectacles

from funku.fr

Ici, on reprend la comédie musicale américaine de 1973 (mieux vaut l’avoir visionné au préalable) . On comprend pourquoi certains ont eu envie de rebondir sur ce film qui est totalement kitsch et là pour le coup, on ne sait absolument pas où le film va vous emmener. (Il ne vaut mieux pas se demander dans quel état étaient les scénaristes quand ils ont rédigé le scénario). Mais au moins, les chansons sont entraînantes !

En plus du film qui passe en fond, une troupe d’acteurs français interagit avec vous.Et ça, ils se donnent c’est sûr ! Une simple demande : amenez du riz et une bouteille d »eau chargée …  Blagues salasses, public réactif, détournement complet du film et ambiance très  bonne enfant. On twiste, on joue à la gue-guerre, on est les cobayes des acteurs mais qu’est ce qu’on rit comme ! Un petit conseil : amenez une petite laine de rechange.

Un petit moment du film récupéré sur youtube pour que vous vous rendiez compte du caractère totalement « barré » du film :

Image de prévisualisation YouTube


12

sorcieresduloup |
artsculturestourisme |
compagnietraitdunion |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mouscrobes
| paulinadoubtshinskaya
| sehp