Sartre vaut bien un article

Un jour, en terminale, j’ai eu une subite envie d’en savoir plus sur Sartre. Et en lisant des quatrièmes de couvertures, quelque chose m’a intrigué et il fallait absolument que je lise 2,3 livres de lui.

Sartre vaut bien un article dans Au fil des pages

from reflecritiques.com

Pas envie de lire ses livres philosophiques ; ce qui m’embête avec la philo, c’est que l’ancienne préparationnaire en moi revoit La critique de la faculté de juger de Kant ou La poétique d’Aristote où il ne vaut mieux pas rêvasser car sinon, impossible de raccrocher et mieux vaut bien analyser tout le texte si on veut bien le comprendre.  Surtout quand on sait qu’à sa deuxième tentative, Sartre a été reçu premier à l’agreg’ de philo, il ne doit pas dire que des bêtises.

Bref, on se reporte pour la détente sur la fiction. J’ai donc acheté ses 2,3 pièces de théâtre les plus connues et là, la révélation ! Ces mots m’ont touché, quelqu’un avait mis des mots sur des émotions que je ressentais et que je ne savais pas exprimer. Ses personnages sont toujours torturés, passionnés. Ils essayent de fuir leurs responsabilités mais sont toujours rattrapés. Il y a entre eux une vraie tension, une violence latente. Chacun s’observe et se retient.

Toutes ses pièces de théâtre y sont passées et Le mur. Pour moi, les meilleurs sont indiscutablement : Les mouches, Morts sans sépultures, La put*** respectueuse, Le mur et Huis Clos. Mais quelle tristesse ! Je pensais avoir tout lu …

Jusqu’à récemment où là, miracle : 3 livres dont je n’avais JAMAIS entendu parler (et pourtant c’est pas faute d’avoir cherché !). Et j’ai ressenti ce que probablement un archéologue ressent en découvrant des objets anciens : UNE JOIE EXTREME. L’engrenage, Nekrassov et les jeux sont faits.

9782070394821 refus nobel dans Au fil des pages

From mollat.fr

Les jeux sont faits : une bourgeoise et un ouvrier tombent amoureux au paradis sous une régence (comprendre l’occupation). On leur laisse une chance de repartir s’aimer sur terre et si en 24h, ils ne se font pas absolument confiance, retour au paradis. Une histoire tragique tout en délicatesse sans tomber dans le cliché à l’eau de rose : les paroles sont justes et les personnages tellement crédibles. Ce n’est pas vraiment une pièce de théâtre mais 90% du texte sont des dialogues.

Pour le plaisir, une interview de lui trouvée sur youtube où entre autres, il explique pourquoi il a refusé le prix Nobel de Littérature.  Je suis sidérée devant la clarté et l’intelligence de ses propos :

Image de prévisualisation YouTube

(Oui je sais, je suis totalement une groupie, mais Sartre c’est toujours mieux que BHL :) ).

 



Laisser un commentaire

sorcieresduloup |
artsculturestourisme |
compagnietraitdunion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mouscrobes
| paulinadoubtshinskaya
| sehp