Au théâtre, ce soir … (à Paris)

Un petit tour au théâtre du Nord-Ouest en juillet en août pour voir « Huis Clos » de Sartre. Un théâtre intimiste, où on est très proches des acteurs (fort plaisant d’ailleurs !), une mise en scène assez minimaliste mais quel bonheur !

Pourtant au départ ce n’était pas gagné : inconditionnelle de Sartre, aucune approximation ne leur aurait été pardonnée et encore moins un jeu médiocre. Et quelle claque : des acteurs d’une justesse incroyable qui font passer toute la beauté et la gravité de la pièce. Toutes  mes félicitations à l’Inès de la pièce : magnétique, complexe, charismatique, inquiétante, torturée : bref, tout ce qu’on aime chez un personnage de Sartre. Les trois personnages étaient très bien et surtout ce que j’ai apprécié c’est qu’ils n’ont pas plus appuyer sur « L’enfer, c’est les autres ». Elle a beau être la phrase la plus emblématique de la pièce, je ne trouve pas que ce soit la meilleure.

from http://spectacles.premiere.fr/Salle-de-Spectacle/Spectacle/Huis-Clos-3300214

Au théâtre, ce soir ... (à Paris) dans Spectacles huis-clos_portrait_w193-150x150

Mon seul regret pour l’instant : ne pas avoir pu voir l’adaptation qu’une troupe de la Comédie Française d’Antigone d’Anouilh car alors que nous n’étions qu’à la première semaine de programmation tout était complet ! (Au moins elle devait être bien)

Du coup, ce soir, je suis allée voir Tartuffe au théâtre de Paris. Même si on n’apprendra pas le jeu à Brasseur et Chenais (non, pas besoin ils maîtrisent bien leur sujet). J’ai été nettement moins emballée, j’ai un peu piqué du nez même. Néanmoins, je tire mon chapeau à Chantal Neuwirth dont l’interprétation de la servante était juste exceptionnelle : drôle, légère, incisive : je pense que ce cher Jean-Baptiste n’aurait pas pu rêver de meilleure interprète. Mon explication principale c’est qu’en grandissant je trouve que les pièces de Molière traînent un peu en longueur, certains passages ne sont que des redites et le texte perd en légèreté. Attention : je ne critique pas Molière : en tout cas sur le style de ses pièces, les rimes sont merveilleuses et le texte très intelligibles.

Le Tartuffe | avec Claude Brasseur et Patrick Chesnais Théâtre de Paris Affiche

A vous de voir pour vous en faire une idée.

 

 

 

 

 

 



12

sorcieresduloup |
artsculturestourisme |
compagnietraitdunion |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mouscrobes
| paulinadoubtshinskaya
| sehp